dimanche 30 novembre 2014

Mon petit Musée des Insolites et des Délires (année 2014) - 28 -





Compo 90 (2014) Huile sur papier (30,5 x 40,6 cm)


Dans la série "Les consonnes en délire"

Je l'intitule :

"L'irrésistible ascension des D"


mardi 25 novembre 2014

Compositions personnelles (année 2014) - 29 -




Compo 89 (2014) Pastel sec sur Papier Pastel Velours noir


Pour ce pastel je me suis inspirée d'une photo en noir et blanc de Kris Carlos trouvée sur MuseTouchVisuelArtMagazine

Je l'intitule :

"Offrande à la pluie"

dimanche 23 novembre 2014

Un peu de Musique : Camille



Camille

de son vrai nom Camille Dalmais est une chanteuse, auteure, compositrice et actrice française née le 10 mars 1978 à Paris.

Inventive, audacieuse, originale, quelqu'une au-dessus de la mêlée en ce monde formaté du show-bizz.

Je l'ai découverte à ses débuts à l'auditorium de Noisiel il y a plus de dix ans et je la kiffe grave tant elle continue à innover.

Une douce folie qui me parle.

OUVREZ GRAND VOS OREILLES ET VOS MIRETTES :

Elle est géniale et unique






Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube
à 35.00 un gospel que j'aime beaucoup : With no Lord

lundi 17 novembre 2014

Mon petit Musée des Insolites et des Délires (année 2014) - 27 -




Compo 88 (2014) Huile sur papier (30,5 x 40,6 cm)


Dans la série "Les Consonnes en délire"

Je l'intitule :

"Les C en quête de podium"

samedi 15 novembre 2014

Un peu de Musique : Ludwig Van Beethoven


L'un de mes compositeurs préférés :

Ludwig van Beethoven (1770 - 1827)

Je n'ai donc pas pu résister lorsque j'ai découvert le tableau de Sigmund Walter Hampel intitulé "Allegory of the Genius of Beethoven",  j'en ai fait une copie réalisée au crayon aquarelle :


Copie au crayon aquarelle réalisée en 2012 à l'atelier auquel 
je participais depuis 2010 dans mon quartier


Exceptionnellement je n'ai pas fait de biographie de cet immense compositeur.

Je me contente de vous présenter un extrait du manuscrit connu plus tard sous le nom de "Testament d'Heiligenstad" dans lequel Beethoven écrit à ses frères un texte justifiant son attitude de repli :

“Ô vous ! hommes qui me tenez pour haineux, obstiné, ou qui me dites misanthrope, comme vous vous méprenez sur moi. Vous ignorez la cause secrète de ce qui vous semble ainsi, mon cœur et mon caractère inclinaient dès l’enfance au tendre sentiment de la bienveillance, même l’accomplissement de grandes actions, j’y ai toujours été disposé, mais considérez seulement que depuis six ans un état déplorable m’infeste, aggravé par des médecins insensés, et trompé d’année en année dans son espoir d’amélioration. Finalement condamné à la perspective d’un mal durable (dont la guérison peut durer des années ou même être tout à fait impossible), alors que j’étais né avec un tempérament fougueux, plein de vie, prédisposé même aux distractions offertes par la société, j’ai dû tôt m’isoler, mener ma vie dans la solitude, et si j’essayais bien parfois de mettre tout cela de côté, oh ! comme alors j’étais ramené durement à la triste expérience renouvelée de mon ouïe défaillante, et certes je ne pouvais me résigner à dire aux hommes : parlez plus fort, criez, car je suis sourd…”




Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube

lundi 10 novembre 2014

Compositions personnelles (année 2014) -28-



Compo 87 (2014) Pastel sec sur Pastel Card blanc (24 x 30 cm)

D'après une photo en noir et blanc de Zakofe Zak trouvée sur MusetouchVisualArtMagasine à propos de laquelle j'avais écrit quelques mots sur mon ex-blog OB :

Un peu d'esthétisme seulement !

Sans artifice, pas même une chevelure,
Généralement source d'esthétisme et d'enjolivure,
Elle offre aux regards indiscrets,
Dans une pose alanguie, mais élégante,
Une plastique sans failles
Aux contours d'une douceur tout en harmonie.

Des courbes suggestives complètent ce tableau éloquent
D'où émane une poésie d'un charme inégalé
Que des pétales de roses immaculés subliment.

Pureté de l'instant
Volupté de l'imaginaire

Fanfanchatblanc

jeudi 6 novembre 2014

Les Femmes Peintres que j'aime dont on parle peu : Dorothea Sharp


Ma 188ème vidéo :
Dorothea Sharp paintings



Dorothea Sharp 
(Dorothée de Sharp) (1874 – 1955) artiste peintre britannique. 

Elle a commencé à peindre sérieusement à l’âge de 21 ans à la mort d’un oncle qui lui a légué 100 £ lui permettant d’étudier à l’école d’art de CE Johnson à Richmond, Surrey, puis à l’école Regent Street Polytechnic à Londres.

 C’est à Paris qu’elle a développé sa formation artistique avec Castaluchio dont elle a dit qu’il lui avait tout appris. C’est toutefois l’œuvre de Claude Monet qui l’a profondément marquée au point d’influencer son style pour le reste de sa vie. 

Elle fut à l’avant-garde de l’art impressionniste British School et particulièrement connue pour ses sujets d’enfants en jeu dans le jardin ou sur la plage.

Mais elle a également peint des paysages et des natures mortes que j’aime particulièrement. 





Elle a exposé à la Royal Academy entre 1901 et 1904, ainsi qu’en province et à l’étranger. Elle fut élue à la Société royale des artistes britanniques en 1907 et à l’Institut royal des peintres à l’huile en 1922. Elle sera également Présidente de la Société des femmes artistes durant 4 ans. 

Elle a beaucoup voyagé en compagnie de l’artiste canadienne Helen McNicoll (à qui j’ai précédemment consacré une vidéo) visitant et peignant à St-Yves Angleterre, en Bretagne, à Grès-sur-Loing en France, et en Italie. Elle a voyagé et peint dans toute l’Europe avec son amie l’artiste Marcella Smith.
Une peinture-tendresse qui me parle. Fanfanchatblanc


Musique : Sergeï Rachmaninov (1873-1943) Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur op.19 (Allegro mosso) Sonia Wieder-Atherton au violoncelle et Imogen Cooper au piano





Pour une meilleure lecture cliquer sur YouTube

dimanche 2 novembre 2014

Un peu de Musique : Ray Charles



Ray Charles (Ray Charles Robinson)
"The Genius" (1930 - 2004)

Aveugle à 7 ans, orphelin à 15 ans, il apprend la musique dans un institut en Floride et joue dans les rues.

A Los Angeles il rencontre et accompagne en tournée le musicien de blues Lowell Fulsion.

Il se produit ensuite à la Nouvelle-Orléans puis aux Texas.

Il imposera dans les années 1950 son propre style associant paroles profanes et musique issue du gospel.

Ce mélange de blues et de gospel fait de lui la première voix noire américaine appréciée par le public blanc.

Il a exploité judicieusement ses capacités vocales. Mais c'est surtout comme chanteur de blues qu'il est resté indépassable. 

Il a été récompensé de douze Grammy Awards et fut l'un des premiers à entrer au Rock'n Roll Hall of Fame en 1986. Il reçoit la médaille de Chevalier des Arts et des Lettres cette même année et "Georgia on my mind" devient l'hymne officiel de l'Etat de Georgie en 1979.

Quelques années avant Ray Charles avait refusé de jouer en Georgie en raison de la loi de ségrégation de l'époque.

C'est bien plus tard que le gouvernement de Georgie lui présentera des excuses publiques.

OUVREZ GRAND VOS OREILLES :

C'est unique et impérissable